comment créer une application mobile pour une approche marketing?

admin/ septembre 27, 2018/ Digital marketing/ 0 comments

Une des choses qui est entrain d’être démystifié après la création de site web dans la formalisation de la stratégie de digital marketing , c’est la création d’applications mobiles. Le mobile marketing est un des volets du digital marketing les plus importants dans le contexte des pays africains qui connaissent des taux de pénétration très élevés des smartphones et équipements mobiles. De plus il faut garder à l’esprit dans le pilotage du projet digital de l’entreprise la répartition du marché des systèmes d’exploitation mobile.

 

Un des premiers blocages qu’on peut rencontrer lorsqu’on est pas développeur et qu’on peut néanmoins percevoir quelque soit notre profil c’est la plateforme de distribution de notre application.

Ce qu’on voit le plus souvent, chez plusieurs entreprises, c’est l’impression que le choix a été fait très rapidement de se concentrer sur une seule plateforme pendant les premiers mois (et parfois années). C’est une question cruciale dans la formalisation d’une stratégie marketing digitale en sachant que  l’objectif  est d’être disponible pour toutes les cibles le plus tôt possible.

Le soucis c’est que chaque système d’exploitation mobile à ses propres conventions, ses propres règles de design et d’ergonomie. Les utilisateurs s’attendent à retrouver des codes familiers à leur univers IOS ou ANDROID ou encore MICROSOFT. La difficulté est là : on doit penser générique dans le développement mais spécifique dans le résultat. Il faut donner à l’utilisateur l’impression qu’on a créé l’application pour lui et uniquement pour lui.

I / Les différents  choix stratégiques pour le développement

Génériquement, trois approches se posent à vous: le natif, le quasi-natif permettant de partager du code et le web embarqué dans une application native.Le choix n’est pas évident et il peut être important de passer par des phases de test and Learn, la construction d’une communauté de bêta testeur pour aboutir à un résultat qui répondra au mieux à ses propres objectifs (et moyens).

Résultat de recherche d'images pour "application mobile native"

 

1:Le développement d’applications natives pour chaque plateforme

C’est certainement la meilleure approche, en ce sens qu’elle offre la souplesse nécessaire à la réalisation d’une application qui colle parfaitement à l’écosystème de chaque téléphone et des performances qui peuvent êtres excellentes si le développement est de qualité. Mais elle n’est pas évidente. Le pilotage du projet devra être mené d’une main de maître.  On développe séparément pour chacune des plateformes dans le langage prévu pour elles. Les questions seront de budget, de temps, de design UX et UI mais aussi de pilotage du projet digital. Lorsque le pilotage du projet est bien effectué cette technique permet d’obtenir le résultat le plus proche du système ciblé en ce qu’il permet d’utiliser les outils dédiés à chacun des environnements et on dispose des meilleures conditions pour la réalisation et les tests de notre application. Ce qui va permettre d’intégrer les particularités et tendances de chacune des plateformes.

Mais il faudra toujours garder à l’esprit que faire du natif, c’est faire 3 développements distincts. Très peu de choses sont mutualisées et chaque mise à jour ou correctif devra être réalisé 3 fois.

C’est l’approche la plus chère et qui nécessite le plus de compétences et de connaissances mais c’est celle qui donne souvent la meilleure garantie de qualité.

Résultat de recherche d'images pour "os mobile"

2. Le développement en quasi-natif pour partager le maximum de code possible

En matière de pilotage de projet digital une des grosses problématiques réside dans l’optimisation du rapport coût / expérience utilisateur. Le retour sur investissement (ROI) repose énormément sur l’expérience utilisateur. Le développement en quasi-natif permet d’optimiser les questions de coût et de réactivité lors des mises à jour et des correctifs en permettant de partager le maximum de code possible. Le principe est simple : on utilise un seul langage de programmation et on développe une seule fois mais on utilise un ensemble d’outils pour compiler et package une version de l’application adaptée à chaque cible. Pour cela, soit le code générique est traduit dans le langage compris par la plateforme puis compilé nativement, soit il est compris et exécuté par une machine virtuelle lors de l’exécution. Deux fromeworks/outils sortent du lot pour atteindre cet objectif : Xamarin et Titanium.

Xamarin, permet de développer une application pour iOS, Android et Windows/Windows Phone en utilisant le langage de programmation C#. Le développement de l’interface graphique se fait dans le langage de chaque plateforme ce qui permet de se caler sur l’ergonomie attendue par les utilisateurs.

Titanium quant à lui repose sur un concept proche de Xamarin mais qui s’appuie sur le langage Javascript. Le code est traduit en partie lors de l’exécution et en partie à la génération de l’application dans l’équivalent en langage natif, donc très proche de ce qui est compris par le téléphone. On peut donc imaginer un avantage en termes de performances.

Résultat de recherche d'images pour "application mobile quasi natif"

3: Le web embarqué

La dernière possibilité est de s’appuyer sur le web. Quoi de plus naturel ?  Depuis toujours, on essaye de rendre nos sites web accessibles sur les mobiles. Sur le plan marketing c’est une grosse question qui est en rapport avec le choix à faire pour beaucoup d’entreprise de faire un site mobile ou une application mobile.  On a commencé en développant une version Mobile distincte puis en appliquant tous les principes qu’on regroupe derrière le terme responsive.

En partant des constats que

  • le web marche sur tous les mobiles
  • on sait faire des sites qui s’affichent correctement sur un mobile.

On peut se demander : pourquoi ne pas packager nos sites dans une application ? Cela aurait plein d’avantages : elle serait disponible sur les stores, en jouant un peu avec le CSS on peut donner l’impression que c’est une application classique et comme c’est de l’HTML c’est multi-plateforme par définition.

Créer une application web/mobile c’est très simple : on créé une application native vide, qui contient un composant ‘’navigateur web’’ et on y affiche les fichiers HTML/Javascript qui correspondent à l’application. Une fois qu’on a cette coquille native, il suffit de mettre à jour les fichiers web dans l’application pour la faire évoluer. On crée cette coquille pour chaque plateforme, on utilise le même code HTML à l’intérieur et on a notre application multi-devices. Très simple, et très rapide à mettre en œuvre !

Résultat de recherche d'images pour "web embarqué mobile"

II / Créer votre compte développeur

Il va être très important d’avoir votre propre compte développeur, même si vous n’êtes pas développeur. On ne le rappellera jamais assez : les technologies ne sont pas une finalités, et l’Information technology (IT) s’est dilué en compétences dans quasiment tous les métiers. Si vous faites développer une application, il sera toujours mieux que la publication de l’application se face via votre compte. Vous pouvez démarrer avec un compte développeur GOOGLE PLAY, APPLE et même Microsoft ( même si les chiffres ne sont pas en leur faveur).

Résultat de recherche d'images pour "google play"

1. Créer un compte  développeur Google Play

Pour publier des applications Android sur Google Play, vous devez créer un compte de développeur Google Play.

1 : Utilisez votre compte Google pour ouvrir un compte de développeur.

2 : acceptez le contrat relatif à la distribution (pour les développeurs)

3 : réglez les frais d’inscription : Vous devrez vous acquitter d’un versement unique de 25 USD

4 : remplissez les informations relatives au compte

2. Etre enrollé dans le programme développer de Apple

Le processus est un moins évident et plus cher car le paiement est annuel à l’opposé de ce qui va se passer avec GOOGLE PLAY.

Résultat de recherche d'images pour "APP STORE"III / Lancez-vous avec les CMS mobiles !

Aujourd’hui les CMS et générateurs d’applications mobiles vont vous permettre de vous lancer dans la création d’application mobile sans être un développeur ou au pire des cas ne requérir qu’un appui de la part d’un développeur. Il y en a une pléthore sur le marché. Nous allons en lister quelques à titre indicatif:

1) GoodBarber  qui est une vraie référence dans le domaine des générateurs d’application mobile. Un outil français qui s’est fait un nom grâce à ses Templates très esthétiques, la simplicité de son éditeur et ses prix accessibles.

2) Keosu  qui se présente comme le “WordPress des applications” ; comprenez par là que cette solution compte simplifier la création d’apps mobile autant que WordPress a simplifié la création de sites web.

3) AppliGo est un générateur d’applications mobile simple d’utilisation, bénéficiant d’un support réactif et disponible en français.

4) Swiftic est l’un des générateurs d’applications leaders du marché. Son éditeur performant et ses nombreuses fonctionnalités en font un outil de choix.

5) Appsbuilder est une des plateformes les plus intuitives et les plus user-friendly pour le développement d’une application en ligne avec son outil de création en drag and drop.

6) AppMachine est une solution très puissante pour créer votre application sans développeurs ni aucune connaissance avec son éditeur original sous forme de blocs Légo.

Pour conclure. Créer une application mobile est à votre portée. Si vous devez piloter un projet digital de ce type vous devez éviter d’être largué et de miser sur le « tout externalisé » !

Pour approfondir vos connaissance dans ce domaine nous vous invitons à suivre notre 

programme de certification de TAAG-AT Academy en Digital Marketing .

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.